Interview de Julie Thielen réalisée en janvier 2014

 
     
Julie Thielen est responsable de Mouscron Solidarité Services (MSS), entreprise de titres-services reconnue par la Région Wallonne comme entreprise d'insertion professionnelle. Elle collabore régulièrement avec la MireWapi pour le recrutement de ses ouvrières.
 
             
     

Pouvez-vous vous présenter et expliquer quel est votre rôle chez MSS ?
Je m’appelle Julie Thielen et je suis responsable de l’entreprise Mouscron Solidarité Services.

C’est une entreprise de titres-services reconnue par la Région Wallonne comme entreprise d’insertion professionnelle. C’est donc une entreprise à finalité sociale. Même s’il faut faire tourner la boîte, on peut se permettre de faire de l’accompagnement social en favorisant les valeurs humaines.

Dans notre gestion du personnel, on considère que quelqu’un qui se sent bien dans son boulot travaillera bien. On veut absolument que le travailleur soit acteur de la société dans laquelle il travaille.

 

Collaborez-vous souvent avec la MireWapi pour embaucher des personnes ?
Oui je collabore régulièrement avec la MireWapi. D’ailleurs, la dernière personne que je viens de recruter a été accompagnée en jobcoaching à la MireWapi.


Combien de personnes avez-vous déjà engagées par le biais de la MireWapi ?

Depuis que je suis ici, j’ en ai engagé environ 6 ou 7  grâce à la MireWapi.

 

Pourquoi avoir choisi de collaborer avec la MireWapi ?
J’apprécie tout particulièrement le fait que les candidates inscrites à la MireWapi soient dans une démarche active pour trouver un emploi et qu'elles soient préparées à entrer dans le monde du travail. Evidemment, la MireWapi aide les demandeurs d’emploi pour leur CV et pour les choses pratiques mais les jobcoaches les briefent aussi sur la réalité du métier qu’ils souhaitent exercer. 

Il y a vraiment beaucoup de personnes qui postulent dans les titres-services et certaines d’entre elles ne se rendent pas compte que ce domaine de travail nécessite une grande mobilité et qu’il faut savoir communiquer avec les clients.
Avec la MireWapi, on sent vraiment que les candidats sont accompagnés. Quand quelqu’un postule via la mission régionale, on sait que c'est une personne qui a déjà fait un certain travail et  que leur projet professionnel est clair. On sait également qu'il connaît notre entreprise et souhaite travailler avec nous.

Quand un jobcoach de la MireWapi me propose un candidat, je sais déjà qu’il y a la moitié voir même 75% de mon entretien d’embauche qui est fait.

 

Quelles sont vos critères de recrutement ?
C’est surtout une question de motivation face au travail et également une question de savoir- être au travail. Lorsque l’un des jobcoaches de la MireWapi m’appelle, je sais qu'il va me proposer quelqu’un qui est motivé, qui a le permis, qui sait se déplacer, qui a déjà une certaine expérience et qui est dans les conditions d'embauche pour travailler dans notre entreprise.

 


 

Quand vous devez embaucher de nouvelles personnes, comment procédez-vous ?
Je passe généralement par la MireWapi. Quand on recherche quelqu’un, mon réflexe sera d’appeler l’agent de prospection ou l’un des jobcoaches de la MireWapi. Avant de rendre une annonce publique, je demande d’abord à la MireWapi s’il y a des demandeurs d’emploi avec le profil que je recherche inscrits chez eux.

 

Etes-vous satisfait des services proposés par la MireWapi ?
Oui, les jobcoaches connaissent les employeurs et peuvent donc préparer au mieux les candidats. Si quelqu’un de la MireWapi m’interpelle en me suggérant l’un de ses candidats, je prendrais directement en compte la candidature. C’est donc quelqu’un que je rencontrerai prioritairement.

De plus, je trouve que ça a évolué ces derniers temps notamment au niveau du suivi post emploi. Si jamais, il y  a un problème avec la nouvelle personne engagée, une baisse de régime ou si on veut avoir un regard extérieur par rapport à la fonction de quelqu’un, on peut faire appel au jobcoach qui suivait la personne. La plus-value de la MireWapi, c’est le fait qu’il existe ce suivi post emploi.

Récemment, nous avons justement été confrontés à un léger souci avec une nouvelle personne que l’on avait engagée.  Cette dame était vraiment stressée au point de ne pas comprendre les consignes. Pourtant, je la sentais vraiment motivée. J’ai donc appelé la jobcoach qui suivait cette personne et elle s’est occupée du suivi post-emploi. Elle s’est chargée de bien détailler la fonction du poste que la nouvelle arrivée occupait et elle a travaillé avec elle afin que toutes les informations soient bien intégrées. Grâce à ça, la personne a vraiment changé et aujourd’hui, elle gère vraiment bien son poste.

 

Comment se passe un recrutement avec l’aide de la MireWapi ?
Lorsque je recrute, je demande à l’agent de prospection de la MireWapi si elle a quelqu’un à me proposer.

Ensuite, lorsqu’elle a diffusé l’information à l’ensemble des jobcoaches, l’un d’entre eux prend contact avec moi et me propose une candidate. Je la rencontre et si l’entretien se passe bien, elle fait un essai au sein de l’entreprise. Dans le cas où elle convient, on l’engage.

 

Selon vous, quels seraient les points négatifs de la MireWapi ?
Ça n’a bien sûr pas marché avec toutes les personnes que la MireWapi m’a proposé. Mais je sais que les jobcoaches se décarcassent pour trouver les candidats qui répondent à ma demande. Lorsqu’il y a un souci, le jobcoach interviendra dans le cas où je ne peux pas le faire ou si j’ai peur de froisser la nouvelle personne engagée en début de contrat.  Les jobcoaches que j’ai eu l’occasion de rencontrer me semble professionnels et je peux leur faire confiance. Je n’ai donc pas du tout à m’en plaindre.

Si vous deviez réengager de nouvelles personnes, feriez-vous  à nouveau appel à la MireWapi?
Oui bien sûr. On engage régulièrement via la MireWapi et on continuera à le faire.

 
             
             

 

         
      Success Stories